electronic

 

Electronique embarquée

Electronique embarquée dans les automobiles modernes

Présentation:

Qu’on le veuille ou non, la présence de l’électronique embarquée dans nos automobiles ne cesse de croître.
D’années en années on peut constater les progrès réalisés par des microcontrôleurs de plus en plus puissants associés à des bus de donnée de plus en plus véloces.  Aujourd’hui, régulateur de vitesse, contrôle de trajectoire et autre GPS sont devenus aussi banals que les phares ou les essuies glace. Des technologies militaires s’invitent même dans les véhicules haut de gamme. Caméra thermique, viseur tête haute et radar ne sont plus l’apanage des chasseurs de combat. Sous le capot les choses évoluent également, le multiplexage permet un échange d’information entre les différents organes du véhicule, les calculateurs capables de traiter plusieurs millions d’instructions chaque seconde sont en mesure non seulement d’assurer la bonne marche du véhicule mais aussi d’aider au diagnostique de ses défaillances. Contrairement à ce qu’on peut entendre (ou essayer de vous faire croire), réaliser la maintenance d’un véhicule bourré d’électronique n’est pas insurmontable, pas besoin de sortir l’oscilloscope numérique ou la fameuse valise de plusieurs milliers d’Euros (enfin pas toujours...).Qu’on le veuille ou non, la présence de l’électronique embarquée dans nos automobiles ne cesse de croître.

Le voyant de défaut:

La première indication que le calculateur a décelé un problème sur le vehicule se trouve sur le tableau de bord. Il s'agit du voyant MIL (Malfunction Indicator Lamp) 

Cet indicateur peut présenter plusieurs état en fonction de la nature du problème rencontré. Ces états sont issus de la directive (98/69/EC - 70/220/EEC)


Le voyant clignote une fois par seconde Dans ce cas le moteur doit être arrêté le plus rapidement possible (placer le véhicule en sécurité, pas question de plonger sur les freins au milieu de l'autoroute ! ). Ce clignotement indique un risque d'endommagement du véhicule, Par exemple des ratées d'allumages ont été détecté et vont entrainer la destruction du pot catalytique (les vapeurs de carburant qui n'ont pas brûlé vont exploser au contact du pot catalytique qui est maintenu à température élevée). Le calculateur va passer en "Limp-mode" (littéralement "Mode-boiteux"), autrement dit il va brider le fonctionnement du moteur en limitant son régime aux alentours de 3000 tr/min pour un modèle essence et 2000 tr/min pour un diesel (ces données peuvent varier en fonction du moteur, en particulier du couple disponible à bas régime).

Le voyant est allumé mais s'éteint de lui-même. Le défaut passée n'est pas considéré comme critique (on parle dans ce cas de défaut furtif). Si celui ci n'est pas de nouveau détecté après trois nouveaux trajets consécutifs, le défaut est automatiquement acquitté par le système. Le code d'erreur ainsi que les données enregistrées lors de son apparition sont gardés pendant 40 cycles de démarrages. Un cycle de démarrage est défini par une température de liquide de refroidissement qui doit augmenter d'au moins 22°C à partir de la température initiale et atteindre une température minimale de 70°C pour un modèle essence et 60°C pour un diesel. Le voyant reste allumé en permanence. Un défaut à été détecté ou est toujours présent et doit être corrigé, les données temporaires enregistrées au moment de son apparition ainsi que le code d'erreur sont conservés tant qu'une demande d'acquittement n'a pas été envoyé au moyen d'un outils extérieur.

 

Solutions:

Il suffit de connecter un appareil capable d'interpréter ces données (scanner) ou bien d'utiliser un ordinateur avec un boîtier capable de transcoder les signaux dans un protocole acceptable par celui-ci (RS232 sur port série ou USB).

Notre vous proposons dans notre boutique des scanners autonomes tel que le CreaderV ou des interfaces à connecter à votre PC comme l'ELM327.

 

Le deuxième problème rencontrer avec les véhicules modernes, est que au tableau de bord un message de rappel pour la révision périodique s'affiche. Bon nombre d'entre nous faisons nous même la révision (changement d'huile, des filtres, des plaquettes etc...).

Nous proposons une large gamme de boîtiers permettant de remette à zéro ces indicateurs très facilement, ce qui vous fera économiser de l'argent et vous évitra d'aller au garage pour remettre à zéro le voyant ou faire la faire révision chez eux.

 
 
Commentaires
Vous ne disposez pas des autorisations requises pour ajouter des commentaires.